Comment éviter le stress sur la route ?

Comment éviter le stress sur la route ?

Avec un sujet de stress aussi sérieux, nous allons commencer direct avec des belles statistiques comme on les aime ! Oui oui ! Les chiffres sont parlants :

27%* des Français sont anxieux lorsqu’ils conduisent et ces résultats augmentent pour les grandes agglomérations : Strasbourg (42%*), Toulouse (38%*), Bordeaux (34%*), Paris (33%*), Lyon, Nice et Marseille (32% chacune*). Plutôt flippant non ?

Pas d’inquiétude, on a des solutions pour vous !

 

Giphy

Qu’il s’agisse des trajets domicile/travail, des trajets pro répétés ou sur la route des vacances (avec les kids à l’arrière en cadeau bonus), le stress au volant est souvent causé par de mauvaises conditions : embouteillages (vous voyez de quoi nous parlons n’est-ce pas ?), le comportement des autres conducteurs, celui des passagers, la météo, etc. Bref, vous connaissez tout cela (malheureusement…).

Comme vous vous en doutez, sinon il n’y aurait pas ce joli article, le stress sur la route peut avoir des répercussions sur le comportement des conducteurs (sans blague !). Il peut ainsi être cause d’irritabilité, de fatigue, de manque de concentration, de tensions musculaires, de maux de tête, et même parfois chez certaines personne de lancement de jurons impulsifs (self control ! self control !).

Se déstresser avant de prendre le volant et se mettre dans les meilleures conditions ne sont donc pas vraiment des options. Mais pas d’inquiétude : cela s’apprend !

 

Giphy

 

Quelques conseils (c’est cadeau !)

  • N’hésitez pas à vous coucher tôt et dormir, si possible, au minimum 7h par nuit (Vous continuerez votre série Netflix le lendemain)
  • Prenez le temps de prendre un petit-déj
  • Évitez les éléments extérieurs stressants : appels téléphoniques, musique oppressante, etc.
  • Réalisez dès que possible des exercices de respiration
  • Organisez bien vos déplacements : limitez le nombre de vos rendez-vous, anticipez les conditions météorologiques, trouvez des itinéraires bis, etc.
  • Faites des pauses régulièrement, notamment lors des longs trajets (et c’est même dit dans le code de la route !)

 

Vous voulez aller encore plus loin ? Allez c’est parti !

Encore mieux qu’une séance chez le kiné (ou presque), voici un exercice simple et rapide à faire en voiture. Et oui, les feux tricolores peuvent aussi avoir de bon côté.

  • Installez-vous confortablement, redressez votre dos, restez bien droit, pieds à plat et mains posées sur le volant
  • Détendez les tensions que vous ressentez, du haut du crâne jusqu’au bout des pieds
  • Placez vos mains à 9h15 sur le volant 
  • Inspirez en contractant les épaules et en serrant le volant
  • Expirez en vidant totalement l’air de vos poumons
  • Répétez l’exercice plusieurs fois

 

Giphy

 

Il existe également des outils, comme le GPS ou l’utilisation de technologies d’assistance à la conduite, qui permettent de gagner en sérénité. Il est recommandé de les utiliser à bon escient et en toute sécurité.

Si le stress au volant est un vrai sujet pour vous (on ne vous le souhaite pas), diverses opérations gratuites de sensibilisation sont organisées chaque année dans les grandes villes de France.

Si, malgré ces conseils, vous stressez toujours, il existe également d’autres moyens pour vous déplacer tels que les transports en commun (même s’ils peuvent être stressant pour d’autres raisons…) ou le co-voiturage par exemple. Et en plus c’est écolo ! 

 

(*) Etude, à l’initiative de TomTom et de l’association Prévention routière, menée par OpinionWay auprès de 1007 automobilistes en 2016

Partagez
  • 5
  • 2
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *