fbpx

Rééduquer son périnée : pourquoi est-ce important ?

Rééduquer son périnée : pourquoi est-ce important ?

L’affaiblissement périnéal est loin d’être un phénomène de niche : il concerne plus de 4 millions de françaises ! Pourtant, ce problème reste méconnu et nombre de femmes ignorent tout des bienfaits de la rééducation périnéale. Mettons fin à ce tabou ; et apprenons ensemble à prendre soin de notre périnée.

 

Le périnée : un muscle essentiel

Pour commencer, savez-vous réellement où se situe, et à quoi sert votre périnée ?

 

Le périnée (aussi appelé plancher pelvien), est un ensemble de muscles du bas ventre allant de l’entrejambe jusqu’à l’anus. Son importance est capitale ! Il sert à maintenir vos organes dans votre ventre. Sans lui, votre utérus, votre vessie et votre rectum ne tiendraient pas en place. Ce faisant, il garantit le bon fonctionnement de votre système urinaire, mais est également source de sensations lors des rapports sexuels.

Rééduquer son, périnée : comprendre les muscles pelvien

L’affaiblissement du périnée : grossesse, accouchement et ménopause

Le périnée est un muscle que vous sollicitez quotidiennement mais certains événements le fatiguent plus que d’autres. C’est le cas de l’accouchement et de la grossesse, comme de la ménopause. Ils font perdre au périnée sa tonicité.

Par ailleurs, certains facteurs peuvent favoriser son affaiblissement ou aggraver son état : Sport, constipation, obésité, travail sédentaire, tabagisme, toux chronique.

 

Les conséquences d’un périnée affaibli

Les conséquences de l’affaiblissement périnéal sont nombreuses. Le plus souvent, il s’agit de fuites urinaires lorsque l’on tousse, rit, ou fait un effort. Mais un périnée affaibli peut aussi être à l’origine d’une perte de plaisir sexuel, d’une sensation de pesanteur, voire d’une descente d’organes dans les cas les plus graves.

 

Un périnée rééduqué vs périnée affaiblit

 

Rééduquer son périnée : c’est possible !

Pas de fatalisme ! Il est tout à fait possible de rééduquer son périnée affaibli. La première étape est de consulter un kinésithérapeute, ou une sage-femme. Ils vous aideront à trouver les exercices qui vous correspondent le mieux (méthode Kegel, électro-stimulation…). Dans tous les cas la clef d’une rééducation réussie est la régularité. Des solutions existent pour faciliter et rendre ces exercices plus ludiques. C’est le cas notamment des sondes périnéales qui utilisent le biofeedback pour vous permettre de visualiser le résultat de vos efforts.

 

Vous souhaitez en apprendre davantage sur la rééducation périnéale ? Téléchargez gratuitement notre guide de conseil pour prendre soin de votre périnée.

 

Télécharger

 

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *