Plus de 4 millions de femmes concernées par l’affaiblissement du périnée

Plus de 4 millions de femmes concernées par l’affaiblissement du périnée

Et si on levait les tabous ensemble ?
Voici un sujet qui se démocratise de plus en plus !  Encore beaucoup de femmes ne savent pas où se situe le périnée et à quoi il sert réellement. Et vous ?

 

Pour commencer, rapide révision sur l’anatomie : Le périnée est l’ensemble des muscles, tendons et ligaments qui s’étendent du pubis au rectum.

Sachez mesdames que son rôle est essentiel ! Tout d’abord, il soutient les organes du petit bassin qui sont la vessie, le vagin et le rectum (si ce n’est pas bien soutenu, je vous laisse imaginer ce que ça donne…). Deuxio, il assure la continence (grâce à lui vous ne vous faites pas pipi dessus voire pire !). Tertio, il permet de ressentir (pour vous) et de procurer (pour lui) des sensations lors des rapports sexuels ! (En voilà une info intéressante… !)

 

En France + de 4 Millions de femmes sont concernées par un périnée affaibli ! Sensations vaginales et sexuelles perdues ou au contraire douloureuses, incontinence urinaire ou fécale, descentes d’organes…

 

giphy

 

Le périnée est un muscle postural qui, au cours d’une vie, en voit des vertes et des pas mûres. Sans prise de conscience de notre part, il s’affaiblira tout comme une voiture qui n’est jamais entretenue ! C’est pour cette raison qu’il est important d’en prendre soin et de l’entretenir avec des exercices réguliers !

 

18% des femmes entre 25 et 39 ans expriment avoir des fuites urinaires. 25% des femmes entre 40 et 55 ans et 47% des femmes de plus de 55 ans… et ce ne sont que les femmes qui ont osé en parler…

Les principales causes liées à l’affaiblissement du périnée sont la grossesse, l’accouchement et la ménopause. Mais n’attendons pas le dernier moment ! Notre périnée est sollicité quotidiennement et d’autres facteurs peuvent aggraver son état tel que le sport mal pratiqué, le surpoids, le travail sédentaire, la toux chronique, les constipations répétées, le tabagisme

 

Après l’accouchement, plus + d’une femme sur 2 présente des symptômes liés à l’affaiblissement du périnée

Presque 1 femme sur 2 déclare avoir des sensations sexuelles perturbées.

Près d’une sur trois souffre d’incontinence d’effort. Ces femmes ne peuvent plus rire, éternuer ou courir, bref vivre librement.

Cela est d’autant plus rageant qu’il existe la rééducation périnéale (une sage-femme ou un kiné vous apprend à corriger votre posture et vous apprend à exercer votre périnée) proposée après l’accouchement ou dès que des symptômes sont présents. Saviez-vous que si la rééducation périnéale n’est pas faite correctement, il y a 40% de chance d’avoir de l’incontinence plus tard ?

 

giphy

 

En plus de provoquer une gêne physique, un périnée affaibli représente un handicap social et à un impact sur la confiance en soi, la féminité. Voici quelques retours de femmes qui ont accepté d’en parler :

 

« J’en ai voulu à toutes les femmes de la terre de ne m’en voir jamais parlé. »

« La fuite urinaire atteint la féminité. Il n’y a plus de spontanéité, ne serait-ce que dans les vêtements. »

« Horrible. Il fallait que je fasse un truc urgemment. »  

« Honteuse. Embarrassée. La cata pourvu que personne ne s’en rende compte ! C’est la fin !  »

 

Sachez que l’affaiblissement du périnée n’est pas une fatalité ! Beaucoup de femmes sont concernées. Ne restez pas dans votre coin et parlez-en autour de vous, à votre médecin, votre gynécologue, votre sage-femme ou votre kinésithérapeute. Des solutions existent !

 

 

 

Sources :

Incontinence urinaire féminine :  Xavier Deffieux,– Diagnostic et prise en charge, Elsevier Masson, 2017

Gynécologie Obstétrique et Fertilité: Périnée et Grossesse [Pelvic floor and pregnancy] : Xavier Fritel Elsevier Masson, 2010, 38 (5), pp.332-46. « La prévalence de la dyspareunie en post-partum immédiat est estimée entre 20 et 50% selon les études et le mode d’accouchement »

Revue d’études de THOM 2011 sur plus de 15000 femmes dans le monde

 

 

Partagez
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *