Et mon périnée ? Tu le sens, mon périnée ?

Et mon périnée ? Tu le sens, mon périnée ?

N’en déplaise aux plus téméraires, il ne suffit pas de connaître son Kamasutra sur le bout des doigts pour faire des étincelles sous la couette avec son amoureux. Encore faut-il, à ces fins, être dotée d’un périnée à la hauteur de ses (coquines) ambitions.

 

giphy

 

 

Une sexualité digne de ce nom, en effet, ne saurait se passer de cet ensemble de petits muscles plus ou moins profonds, qui se met en mode commando à la simple vue d’un pénis en érection. Sa mission est simple : aider votre vagin à se contracter et, ainsi, maintenir la pression autour du sexe de votre partenaire, dont l’excitation n’en sera que plus accentuée. Même chose pour vous : avec un périnée suffisamment tonique pour « resserrer l’étau » autour de la verge de celui qui vous veut du bien, vous grimperez aux rideaux en moins de temps qu’il n’en faut pour enfiler une nuisette !

 

giphy

En résumé : vos sensations n’en seront qu’augmentées et l’envie de sortir le grand jeu sera d’autant plus fréquente.

 

 

A contrario, un périnée trop distendu peut entraîner lors du rapport sexuel divers désagréments (fuites urinaires entre autres) qui – même s’ils prêtent à sourire d’un air complice dans le feu de l’action – peuvent aussi entamer la libido des partenaires.   

Vous l’aurez compris : allié du plaisir féminin lorsqu’il est au top, le périnée peut aussi être son pire ennemi s’il est en berne. Entre la Brouette tonkinoise et l’Hélice enflammée, donc, ne pas hésiter à le mobiliser régulièrement, à le soumettre à divers exercices de rééducation périnéale ou à le confier aux bons soins d’une rééducation adaptée, avec l’aide d’un professionnel de santé. Sollicité lors du prochain câlin, le périnée vous montrera alors le chemin du Nirvana…  

 

 

rééducation du périnée

Partagez
  • 3
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 10
  •  


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *