Je me fais pipi dessus quand je ris : l’incontinence urinaire d’effort

Je me fais pipi dessus quand je ris : l’incontinence urinaire d’effort

C’est presque devenu une (mauvaise) habitude : un éclat de rire entre amis ou un bon mot du petit dernier, et vlan ! quelques gouttes ou plus s’échappent comme par mégarde de votre entre-jambes. Oups ! Nul besoin de vous faire un dessin de la gêne occasionnée, qui survient aussi bien lorsque vous toussez en réunion, éternuez en pleine cérémonie des voeux ou forcez un peu trop à la salle de gym du quartier. Pas de doute : l’incontinence urinaire d’effort est devenu votre lot quasi-quotidien.

 

Afin de contrer ce pénible désagrément, encore faut-il mettre un nom sur le responsable. Le côté gai-luron de votre bande de copains ? Non. Le sens de l’à-propos de votre progéniture ? Non plus. La quantité de poussière amassée sous le tapis ? Pas davantage. L’intransigeance de votre coach sportif ? N’exagérons rien ! Que vous le vouliez ou non, à n’importe quel âge, le seul coupable de ces fuites urinaires est le périnée.

Car lui n’en mène pas large depuis qu’il se sent distendu et délaissé, comme livré à lui-même quelque part dans votre bassin à la limite de l’effondrement. Et comme il incombe à celui-ci de soutenir vessie, utérus et rectum, il éprouve donc toutes les peines du monde à jouer des biscottos. Surtout si les autres muscles que lui, sollicités au moindre effort, sont plus balèzes que lui !  

Le périnée, un muscle
giphy

 

Cela signifie-t-il que le protège-slip doit devenir votre plus fidèle complice, y compris lorsque vous soulevez la panière à linge ou le cartable des enfants ? Que nenni !

 

Primo : en évitant de vous retrouver en surpoids et en choisissant une activité sportive « péninée friendly », vous aurez déjà davantage de chances d’échapper à ces fuites intempestives. Et que ne ferait-on pas pour éviter d’abîmer sa plus jolie lingerie ?     

  

Deuxio : cessez de croire que vous pouvez atteindre l’extrême limite avant d’aller faire pipi ! Si l’envie d’uriner vous prend, n’attendez pas.

 

giphy

 

Tertio : reprenez en main votre rééducation périnéale. Soit avec l’aide d’une sage-femme ou d’un kinésithérapeute, soit à domicile grâce à différents exercices de musculation adaptés à cette partie du corps.

 

Bonus : pour contrer l’incontinence urinaire d’effort, n’hésitez pas à pratiquer l’exercice suivant.

  • Couchée à plat dos et les genoux pliés, chassez l’air de vos poumons en expirant lentement et en avalant votre bas-ventre, puis contractez de toutes vos forces votre périnée (attention : les fesses ne doivent pas se resserrer !). Résistez 1 seconde et toussez sans relâcher. Après 2 secondes de pause, recommencez deux fois. Après 30 secondes de pause, refaites deux séries de trois. Petit à petit, vous gagnerez en endurance et pourrez alors vous lancer dans cet exercice en position assise, puis debout.     

En conclusion : ne laissez pas ces fuites urinaires vous gâcher la vie – ou la garde-robe ! – et prenez les devants. Les solutions ne manquent pas pour vous aider à mieux vous sentir dans votre corps et votre intimité.   

 

 

rééducation du périnée
rééducation du périnée

Partagez
  • 17
  • 10
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 15
  •  


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *