« Je me fais pipi dessus 10 fois par jour » : l’incontinence par urgenturie

« Je me fais pipi dessus 10 fois par jour » : l’incontinence par urgenturie

Prenons plutôt une image : de retour d’une séance de shopping, la clé dans la serrure de votre appartement et les WC en ligne de mire, vous voilà prise par une subite envie d’uriner… Sans pouvoir vous retenir ne serait-ce qu’une seconde. « Vite ! Vite ! Vite ! Ouh la !….Trop tard…. ».

 

giphy

Joliment surnommée « syndrome du paillasson », l’incontinence par urgenturie désigne un besoin incontrôlable de soulager sa vessie, suivi de fuites urinaires pouvant aller jusqu’à la miction complète. Et ce, plusieurs fois par jour… voire par nuit.

Autant dire un vrai handicap pour les femmes qui en souffrent, jusqu’à en éprouver un sentiment de honte parfois très prononcé. Si vous vous reconnaissez dans ce portrait, rassurez-vous : il existe des solutions. Et – non ! – vous n’êtes pas condamnée à demeurer ad vitam aeternam dans un rayon de moins de 5 mètres des toilettes, ni à renoncer à certaines sorties ou balades au grand air.

 

giphy

 

Si cette pathologie peut être soignée, elle ne doit toutefois pas être prise à la légère : il est nécessaire de la traiter sans attendre.

L’incontinence par urgenturie peut conduire, en premier lieu, à la mise en place d’une solide rééducation périnéale.

Après une dizaine ou une vingtaine de séances, le renforcement musculaire du périnée retrouve des couleurs et, vous, des heures de sommeil en plus ! En la matière, sachez que la méthode par électrostimulation obtient de bons résultats. En parallèle, cette rééducation du périnée peut s’accompagner d’une rééducation comportementale et de réflexes alimentaires censés limiter ces « accidents de parcours » (exit la tisane avant d’aller au lit, par exemple).

 

giphy

 

Mais, une fois encore, mieux vaut mettre la résolution de ce problème en haut de votre to-do list : rien n’est perdu et vous avez tout à y gagner !

 

Partagez
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *