Une alimentation « périnée-friendly », ça existe !

Une alimentation « périnée-friendly », ça existe !

Inutile d’y aller par quatre tuyaux : le secret d’un périnée préservé passe aussi par un transit intestinal optimal. En clair : moins vous aurez de difficultés à aller à la selle, plus votre périnée conservera l’efficacité de ses vingt ans, tenant ainsi à distance les fuites urinaires et autres prolapsus.

 

 

Pour bien faire, il est donc préférable de remplir scrupuleusement son chariot et d’élaborer ses repas en respectant la liste des aliments périnée-friendly ci-dessous.

 

Des fibres, encore et toujours des fibres

Sous forme de fruits frais (melon, pastèque, prune, poire, pomme, figue, fruits rouges…), et bien sûr de légumes du marché (poireaux, épinards, céleri, fenouil, artichaut cuit, courgette, salade verte, haricots verts…). Petit mémo à l’attention de celles qui n’ont pas le réflexe « légumes secs » ou « algues » : les lentilles, les pois, les fèves et les haricots de toutes sortes – s’ils sont bien cuits – garantissent eux aussi un apport considérable en fibres, de même que les féculents non raffinés (blé, riz et pain complets).

 

giphy

 

Des céréales

L’air de rien, n’hésitez pas à mélanger quelques graines de sésame, de lin ou de courge dans vos soupes et salades. Cuit, puis servi chaud ou froid, le quinoa est lui aussi l’un des plus fidèles amis du transit.

 

Du fer, pour un périnée en acier trempé !

Cet oligo-élément aide à stocker l’oxygène dans les muscles…et donc dans le périnée. On booste donc « Mister P » à grands renforts de viande rouge ou de boudin noir, coquillages et crustacés. Mémo bis pour les vegan ou allergiques aux abats : en bonne algue qui se respecte, la spiruline peut servir de joker. Sans oublier le kiwi !

De l’eau

Vous connaissez la chanson : au moins 1,5 litre par jour. Bien s’hydrater, c’est la base pour éviter de trop avoir à « pousser »…

giphy

Et sinon ? Pédale douce sur les sucres et les graisses saturées (charcuteries, sauces…).

 

Mais le tableau ne serait pas complet sans cette ultime recommandation d’usage : un minimum d’activité physique favorise la digestion. Pensez donc à délaisser votre fauteuil pour un sport adapté !

Partagez
  • 9
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 10
  •  


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *